Chronique Créole 003

 

Adaptation du texte :

La Seconde 3 du Lycée Acajou 2

 

Bonjou kanmarad. Bonjour mes camarades.
Konmva, simenn-tala piti kon gran moun ka viré pran chimen lékol oben travay, man ké palé zot di Létidjan. Etant donné que cette semaine petits et grands reprennent le chemin de l’école ou du travail, je vais vous parler de L’étudiant.
Sé pa non an moun, han ! Sé tit an liv misié Romain Bellay matjé. Ce n’est pas le nom de quelqu’un. C’est le titre d’un livre de Monsieur Romain Bellay.
Liv-tala ka palé di twa ti bolonm Ektow, Mayanbo épi Ifodow. Ifodow sé an milat konparézon, ki lékol lisé Chelchè, i  té ka palé yenki fransé, sé pou sa yo té ka  kriyé’y létidjan. Ce livre parle de 3 garçons: Hector, Mayanbo et Ifodor. Ifodor est un mulâtre prétentieux scolarisé au lycée Schoelcher, il ne parlait que français, c’est pour cela qu’on l’appelait L’étudiant.
Tout ti  fanm té enmen wè’y. Sé twa jennjan-taa té jaja danmié pasé pies danmiété. Toutes les jeunes filles le trouvaient beau. Ces 3 jeunes hommes aimaient le « danmié » plus que tout spécialiste.
Mézanmi, man li’y ek man pé di zot sé vwayajé zot ka vwayajé : Sen-Espri, Voklen, Laviè-Pilot,  adan tout tradision bèlè ek danmiè lisid Matinik. Mes amis, je l’ai lu et je peux vous dire que vous allez beaucoup voyager : au Saint-Esprit, au Vauclin, à Rivière -Pilote, dans toute la tradition du « bèlè et du « danmié » du sud de la Martinique.
Ti liv-taa ka fè nou wè manniè lavi lé jennjan avan té red. Nan ladjè, antan Wobè, épi aprè sa, sé solda-a té ka ritounen épi bel méday kon dé met-pies, ayayay ! Ce petit livre nous montre combien la vie des jeunes hommes d’avant était rude. Pendant la guerre, la période de l’Amiral ROBERT et après cela, ces soldats revenaient avec de belles médailles, comme des héros. Waouh!
Mé sé twa pèsonnaj Létidian an pa fè ladjè 39-45, en,  mé malérezman, ta Lendochin té ka  kriyé yo. Les 3 personnages de L’étudiant n’ont pas fait la guerre 39-45, n’est-ce pas, mais malheureusement celle d’Indochine les appelait.
Mésié fout yo soufè! Mé man pé ké di zot twop!! Fok zot li’y! Epi alafen liv-la ni an ti bwet-mo, an ti leksik pou endé’w konprann sa ou pa konprann. Ni an ti leplikasion fransé tou. Oh la la ! Qu’est ce qu’ils ont souffert! Mais je ne vais pas vous en dire trop! Il faut que vous le lisiez! Et à la fin du livre, il y a un petit lexique pour t’aider à comprendre ce que tu n’as pas compris. Il y a une petite explication en français également.
Manmay, fok nou li kréyol-la !!! Mes amis, il faut que nous lisions le créole !!!

.

Texte: Orlane Petit

Traduction: Marie-José Desnel

Audio: Martinique 1ère