Ponch-lan (6)

Ti-Punch (6)

<<< Ponch-lan

B Pou wou ki pòkò ni bouch-ou brilé, man ka konséyé’w pa pran sik men siwo oben miel. Pou ponch-ou a pa two fò, mété anpil siwo, konsa ou ké pé ladjé dé mòso laglas adan’y. Oben si’w lé, anni mandé yo plen vè-a épi ji ek ou ké ni an plantè. Pour vous qui n’avez pas encore le palais affûté, je vous conseillerais de ne pas prendre du sucre, mais du sirop ou du miel. Pour que votre punch ne soit pas trop fort, mettez beaucoup de sirop, et vous pourrez y lâcher deux glaçons. Ou bien, si vous le souhaitez, demandez qu’on remplisse le verre de jus et vous aurez un planteur.
. Bon, atjelman nou pé di boug-la mennen ponch-nou ba nou : pou’w anpil siwo, dé dwet wonm, sitwon épi laglas ; pou mwen dé dwet wonm ek sitwon selman, épi fok i mennen an boutey Didier ba nou pou sèvi kraz dèyè’y. Bien, maintenant, nous pouvons demander au serveur de nous apporter nos punch : pour vous beaucoup de sirop, deux doigts de rhum, du citron et des glaçons ; pour moi deux doigts de rhum et uniquement du citron, et il faut qu’il nous apporte une bouteille d’eau de Didier pour apaiser le feu du rhum après.
. Pa bliyé, wonm sé alkol, fok bwè’y épi modérasion, épi si ou pa lé i monté two vit an tet-ou, toujou mété an ti mòso sitwon adan’y. Il ne faut surtout pas oublier que le rhum est un alcool, il faut le boire avec modération, et si vous ne voulez pas qu’il vous monte trop vite à la tête, mettez toujours une rondelle de citron dedans.

.